Rechercher

Etre enfant d'entrepreneur(e)

Aujourd’hui est une date un peu particulière car le 12 mars 2002, je donnais naissance à mon fils, Luca... calcul effectué, il souffle bel et bien ses 18 bougies 🎂

C’est pourquoi, j’avais envie de rédiger un article sur le statut de l'enfant d’entrepreneur(e).

Comment évoluent-ils ? Est-ce un plus dans l’éducation d’un enfant d’être entouré d’un(e) entrepreneur(e) ?


Un sondage Opinionway révèle que pour 74 % des créateurs d’entreprise, la vie d’entrepreneur(e) n’est pas compatible avec une vie de famille ou demande trop de sacrifices. Une estimation qui atteint même les 78 % chez les femmes.


Autre chiffres intéressants, 58 % des entrepreneur(e)s ont au moins un membre de leur famille qui a créé une ou plusieurs sociétés et pour 27 %, il s’agit d’un de leur parents.


Outre de fortes valeurs transmises : leadership, autonomie, inventivité, sens des responsabilités, on ne peut pas nier que l’exemplarité permettra à l’enfant de lui montrer le chemin du possible et ça, c’est énorme !


Les sociologues considèrent que la famille est LE lieu d’apprentissage des aptitudes entrepreneuriales. Tout petit déjà, l’enfant écoute les conversations et observe, le plus souvent inconsciemment d’ailleurs, les pratiques de ses proches. Il ressent aussi le stress ou l’enthousiasme associé a une prise de risque et au développement d’une nouvelle activité.


L’une des questions que m’a posé mon fils lorsque j’ai décidé de créer est « Tu es sûre que tu vas pouvoir gagner de l’argent ? »

Et là est la question... ne crée-t-on pas un cosme d’insécurité (2ème besoin selon la pyramide de Maslow) par nos propres doutes et notre peur (parfois) d’échouer dans notre entreprise ? Sans compter, l’absence liée aux déplacements ou aux plannings trop chargés en horaires, les fins de mois non bouclées... ?


Mais parlons tendance : bien que près de 90% des travailleurs français sont encore salariés, le travail indépendant et l’entrepreneuriat apparaissent comme une tendance montante. Près de 60 % des jeunes envisagent leur parcours professionnel partiellement ou totalement en dehors de l’emploi salarié et se disent intéressés par l’idée de créer une entreprise ou de travailler à leur compte.


En conclusion, être un parent épanoui donne un enfant épanoui.

Finalement, le rôle d'un parent est, entre autre, de lui donner des ailes en lui ouvrant les champs des possibles et de la créativité. Le tout, en restant coach des émotions de son enfant.

Salarié ou entrepreneur, lui seul choisira sa voie avec son package de valeurs, ses forces et ses faiblesses.

En tant que maman, j'aime que mon fils me voit comme une actrice de l'économie et surtout, de ma propre vie !


- Info pratique by Ressourc'Up -

1 vue

©2020 by Ressourc'Up